L'homme qui tua Don Quichotte


 

Connaissez-vous L'Homme qui tua Don Quichotte ?... Non ?... Mais si, souvenez-vous c'était en 2001... Toujours pas ?... Bon je vous l'accorde, ce film n'a jamais vu le jour. La raison en est simple : le tournage fut tellement apocalyptique qu'il du être interrompu au bout de 6 jours, laissant son réalisateur Terry Gilliam (Brazil, L'armée des 12 singes) aussi seul que désemparé... Tempêtes, inondations, décors et matériel endommagés, chute de cheval grave de Jean Rochefort (acteur principal), autant de malchances en moins d'une semaine de tournage et les assureurs ont fait tout arrêter, au grand dam de toute une équipe, dont Luis Pepe, Keith Fulton, Johnny Depp, Vanessa Paradis, Jeff Bridge...
 
Gilliam annonçait "Je vais faire ce film maudit, mais peut-être pas. je ne peux pas le faire maintenant. Je ne peux même pas y penser. Je devrais être en train de le tourner en ce moment, quelque part, avec l'aide de gens créatifs, cherchant de nouvelles idées, être dans mon élément. Mais là, je suis chez moi, toujours devant mon ordinateur. Ce n'est plus la même chose du tout".


C'était le rêve d'un réalisateur qui s'envolait
, un projet qu'il développait depuis plus de 10 ans. Entièrement financé par des fonds non-Hollywoodiens, il avait fallu 2 ans à Terry Gilliam pour rassembler le budget européen. Finalement il avait accepté le 1/4 du salaire qu'il prévoyait pour lui-même, et Depp avait accepté de tourner pour la moitié du salaire prévu. C'est dire si le projet leur tenait à coeur...
Soit, enfin le grand jour et le clap !... damned ! Cervantes se retournerait-il dans sa tombe (R.I.P.) ?... On aurait jamais pu voir une seule image de L'Homme qui tua Don Quichotte, mais !...



Mais comme sur tout tournage contemporain qui se respecte, une petite équipe était chargée de réaliser le making-of. N'ayant perdu aucun moment de l'évolution du désastre, des étapes de préproduction à l'après "tournage", un documentaire en est né appelé : Lost In La Mancha.


L'Avis de la presse

CinéLive:
"Au fil de ce témoignage d'un rêve brisé dont l'honnêteté brûle à vif, il devient de plus en plus douloureux de voir Gilliam tenter de faire bonne figure tandis que ce projet sur lequel il travaille depuis dix ans est en train de s'effondrer."

Studio Magazine :
"Ce documentaire est le récit d'une utopie qui fait naufrage. Une incroyable histoire de cinéma, à la fois tragique et grandiose. Inoubliable."

Première :
"Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, ce qui aurait dû être un making-of comme il y en a sur presque tous les DVD est devenu un document exceptionnel qu'on regarde avec le même mélange de fascination et d'horreur qu'un accident à grand échelle."

Télérama :
"LOST IN LA MANCHA est cette perle rare. Un making of qui découragerait n'importe quelle vocation de cinéaste, vu l'enfer qu'il dévoile, et un documentaire sur un film qui n'a jamais vu le jour. Depuis un fauteuil de spectateur, le cauchemar peut ressembler à une comédie. Ou à un éloge du film rêvé, jamais advenu, forcément plus beau que ne l'aurait été le film achevé."

Chronic'art :
"D'abord, le documentaire inquiète un peu à vouloir mythifier un film qui ne l'est pas. Mais c'est l'incrédulité devant autant d'anecdotes invraisemblables qui l'emporte, et le plaisir un rien sadique d'assister au récit d'un splendide fiasco."

Libération :
"Rien que pour cette remise en cause de l'image du metteur en scène démiurge régnant sur le moindre détail de son oeuvre (ce qu'on n'aurait pas manqué de dire si Gilliam avait achevé son film), ce "non-making of" est une date."

Figaroscope :
"LOST IN LA MANCHA, c'est tout ce qui reste aujourd'hui de la superproduction naufragée de Gilliam : un témoignage passionnant et navrant sur la façon dont la vision d'un artiste se transforme en cauchemar."

Votre avis ?....



 

...

Gilliam relance "Don Quichotte" !


7 ans ont passé depuis ce maudit tournage, Terry Gilliam vient d'annoncer la rennaissance de son projet d'adaptation de l'oeuvre de Cervantes !


   

Le scénario a été entièrement retouché et serait encore bien meilleur
selon Gilliam. Aucune scène du précédent tournage ne sera utilisée puisque le cinéaste entend tout retourner. Il n'attend plus que Johnny Depp soit disponible pour lancer la production du film.

Le tournage est prévu pour l'année prochaine et devrait démarrer avant l'été. Pour l'instant, aucune info n'a filtré quant à la présence ou non de Jean Rochefort et Vanessa Paradis. En attendant L'Homme qui tua Don Quichotte, les fans du cinéaste pourront prochainement découvrir sa nouvelle production (si le ciel ne s'effondre pas d'ici là !) The imaginarium of Doctor Parnassus. Le dernier film dans lequel a joué Heath Ledger (R.I.P.)... (décidemment...) avec également Jude Law, Colin Farrell et Johnny Depp.



Venez, une petite promenade s'impose...
Dossier spécial




06/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres