Lentement le soleil commençait à envelopper l'épaisse nappe de brume qui enlaçait le paysage, boule de feu perdue dans un océan de nacre, seul fanal dans l'immensité blanche et désertique.

Peu à peu la brume cédait à cette lumière trop puissante. Par endroits de vagues halos sombres apparaissaient dans cette mer opaque et dense qui refluait à contrecœur. Les ombres prirent bientôt l'aspect d'arbres aux feuillages brillants, scintillant des reflets du jour naissant. Le décor se dessinait comme sous les coups de crayon d'un Maître. De minces chapes de brume traversaient le ciel comme des fantômes fuyant le soleil, le brouillard n'était déjà plus qu'un voile transparent.

Un lac étalait sa noirceur étincelante au cœur d'un bouquet d'arbres dorés. Remontant des entrailles de ces eaux calmes, des bulles d'air éclataient en surface, subtils battements de cœur qui ridaient le miroir. Le faible clapotis de l'eau résonnait dans le silence des lieux comme le chant d'un grillon dans la prairie. Les rayons du soleil réchauffaient maintenant la terre.

Quelque part un hennissement sonna le réveil. Un vol de corbeaux quitta son perchoir. On eut dit que les feuillages étaient mus par le vent. Pourtant pas un souffle. Il sembla qu'une cape claquait. Quatre sabots martelèrent le sol. Un pégase avait atterri dans un nuage d'étoiles argentées.

Lore eut le sentiment d'entendre son cœur pour la première fois, il respirait. Une sensation de fraîcheur l'envahit, une force étrange lui ordonna de se lever. Il s'approcha lentement sans hésiter et tendit la main pour caresser la bête, à peine l'effleurer, ô sacrilège !

Il se redressa brusquement, les yeux écarquillés, le regard fou. Dehors le jour était levé. Il se passa la main sur le visage et alla sous la douche qui le réveilla complètement, dissipant les dernières effluves de rêve.

Il traversa le salon encore désert, se rendit à la cuisine et se servit un petit-déjeuner.

Quelque chose lui disait qu'il ne reparaîtrait vraisemblablement pas avant la fin de la journée.

 

 



17/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres