Lore reprit conscience sur le dallage froid d'une grande salle. Il se leva brusquement regardant autour de lui, ne vit personne et soupira. Au milieu de la pièce s'élevait un monolithe, sorte de tableau lumineux incrusté dans une large colonne de marbre. Il marcha jusqu'au tableau, et vit qu'il représentait un schéma complexe, le plan détaillé d'un édifice immense, nommé en lettres d'or sur la pierre le Start Center One. Il parcourut le tableau des yeux, cherchant un endroit précis dans la liste des unités. Il nota qu'elles étaient affiliées chacune à des travailleurs spécifiques nommés les Center One Man. Une voix résonna dans la pièce. « Qu'est-ce que vous faites là ? » Lore ne répondit pas, continuant à chercher l'emplacement de cette fameuse Unité 241, et lut U-241 experimental level.

Des bruits de pas se rapprochaient. Lore fit volte-face et marcha vers l'inconnu en le fixant intensément dans les yeux. L'homme en uniforme métallisé qui le dévisageait semblait terrifié et commença à reculer, terrassé par une peur surnaturelle sous l'emprise hypnotique. Sa voix se mit à trembler, il était sur le point de pleurer. « Vous êtes un espion ?… Non… » Son regard suppliait ses compatriotes répartis dans la salle de lui venir en aide mais tous étaient comme statufiés. Le magicien se déployait, inhumain, ange ou démon, d'une envergure titanesque, il semblait être un dieu que nul n'était à même de défier. Un groupe entra dans le hall et s'immobilisa, une trentaine de personnes en costume trois pièces, blouse et combinaison confondus, saisis d'une même frayeur insurmontable.

Des pas précipités résonnèrent dans le couloir, des soldats en armure noire, visière rabattue, arme en main, apparurent en masse et crièrent aux spectateurs de s'écarter. Lore ne détourna pas le regard de sa proie.

« Qu'y a t-il à l'Unité 241 ? »

L'homme ouvrit de grands yeux, il empestait la sueur. « Je… Je l'ignore… » Lore le saisit par le col et l'arracha du sol. « Je vous en prie, pitié, je vous jure que je n'en sais rien… » Les soldats arrivaient maintenant de tous côtés, prêts à faire feu. Le magicien rejeta sa cape en arrière, tendit un doigt de feu et grava un nom supplémentaire sur la plaque dorée du tableau.

« Je suis le prince Lore Kreeves, retenez ce nom, mortels ! »

La fin de la phrase se perdit dans un roulement de tonnerre, le malheureux terrorisé eut le temps d'articuler un « Non, ne tirez pas ! » et un feu d'enfer se déchaîna. Lore disparut juste à temps dans un éclat de rire dément, échappant de peu à la fournaise des soldats.

 

Sony redressa le col de sa veste, le jour déclinant était frais. Elle entendit une voix l'appeler, ne remarqua aucun visage familier, et pressa le pas. A nouveau elle entendit prononcé son nom. La voix provenait du toit de l'immeuble qu'elle longeait, une ombre disparut. Elle marchait seule, épiée.

Une porte s'ouvrit à son approche sur un hôtel de luxe. Une femme de la jet-set en sortit, tenant au bout d'une laisse un magnifique colley. Sony s'engouffra dans le hall et se précipita vers un ascenseur qui la mena au parking souterrain. Elle trouva un taxi et se fit déposer deux sorties plus loin. Cette fois personne ne lui causa de poussée d'adrénaline. « Yatto hitori de naa wa ! » Une enseigne clignotait annonçant un vidéophone public.

Hissée sur la pointe des pieds elle dut tendre le bras pour y insérer sa plaque d'identité, et ne put que supposer être entrée en contact avec son correspondant. L'écran s'alluma. La femme qui répondit la reconnut sans peine bien qu'elle ne vit que son chapeau et le haut de son visage, et sa plaque fut rejetée si violemment de la machine qu'elle dut la ramasser par terre. Le sourire amusé de celui qui attendait son tour de l'autre côté de la cabine reçut en retour un regard noir. Sony venait de refuser le logement que la société des transports spatiaux de la Rainbow International mettait à sa disposition.

Elle entra dans l'immeuble où logeait Jack, sortit de l'ascenseur, traversa le couloir et arrêta son geste au moment de sonner. Des gens parlaient derrière la porte, la voix de Jack, et une autre, plus claire, nerveuse.

« Vous devez bien savoir où elle est ? »

« Non. »

Il parla à nouveau et s'interrompit au milieu de sa phrase. Sony se cacha aussitôt dans un recoin de la cage d'escalier. La voix reprit, plus proche, et brusquement un filet de lumière baigna le couloir. Risquant un œil Sony vit un homme à la carrure d'athlète debout dans l'encadrement de la porte. Il avança de quelques pas vers elle, puis fit demi-tour en secouant la tête. Avant que la porte se referme Sony eut le temps d'apercevoir Jack assis dans un fauteuil bras croisés. Ses griffes se rétractèrent. Le sentiment qu'elle avait éprouvé n'avait rien à voir avec de la peur, tout s'était déroulé trop vite.

L'ascenseur s'ouvrit, une vieille dame en sortit tenant un enfant par la main, un sac chargé de provisions sous le bras. Elle inséra sa plaque dans le lecteur optique et disparut dans son appartement. Sony en profita pour accéder au dernier étage. Sur la terrasse de l'immeuble elle aperçut un homme de dos, vêtu d'une combinaison argentée. Il attendait quelqu'un près de son carplane. A pas de loup elle s'approcha, et se dissimula derrière une cheminée d'aération. Le ronronnement hypnotique suffit à l'assoupir lorsqu'un sifflement aigu l'éveilla de sa torpeur. L'inconnu entrevu dans le couloir était assis sur le siège passager. Le carplane s'éleva lentement dans les airs, glissa sur le toit, et plongea se fondre dans les lumières de la nuit.

 

La sonnerie ne produisit en apparence aucun son, pourtant Jack ouvrit peu après.

« Tiens Sony. Entre. »

« Non. Qui étais-ce ? »

« Pardon ?… »

« Je l'ai vu sortir d'ici. Qui étais-ce ? »

« De qui parles-tu ?… Mais enfin …! »

Elle avait tourné les talons et entendit au loin Jack baragouiner un « Sony attend !...» puis s'en fut par l'ascenseur. Jack resta longtemps ainsi prostré dans le couloir avant de se décider à refermer la porte sur le silence de son appartement.

 

 



27/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres